Reuters accuse Binance d’avoir mélangé des fonds clients à ceux de la Silvergate Bank

Le premier exchange mondial, Binance, fait à nouveau parler de lui. Un nouveau rapport de Reuters déclare que Binance aurait confondu fonds clients et revenus de l’entreprise en 2020 et 2021, les déposant dans des comptes de la Silvergate Bank. Le groupe a rapidement réagi, qualifiant ces allégations de non fondées et de théories conspirationnistes.

Binance aurait fusionné les fonds de ses clients en 2020 et 2021, enfin, selon Reuters

Selon le rapport du 23 mai de Reuters, Binance aurait mélangé des milliards de dollars de fonds utilisateurs dans ses comptes à la Silvergate Bank, violant ainsi les règles financières américaines qui exigent la séparation des fonds clients. Le rapport cite un exemple du 10 février 2021 où 20 millions de dollars d’un compte d’entreprise auraient été confondus avec 15 millions de dollars provenant d’un compte client.

Parallèlement, Binance possédait plusieurs comptes à la Silvergate Bank. L’un d’entre eux, enregistré sous le nom de Binance Holdings, était exclusivement dédié à la conservation des fonds des entreprises.

Un autre compte, enregistré au nom de Key Vision Development et sous le contrôle de Changpeng Zhao, le fondateur de Binance, était spécifiquement utilisé pour recevoir les dépôts des clients non américains.

Enfin, le troisième compte, nommé Merit Peak et également contrôlé par CZ, était effectivement le lieu où les fonds auraient été mélangés. Cette situation financière délicate et troublante ne laisse pas place au doute

Cette pratique de fusion des fonds aurait mis en péril les actifs des clients, compliquant ainsi la traçabilité de leurs avoirs, selon le rapport.

Binance clame son innocence dans cet acharnement médiatique

Lors d’une interview, Brad Jaffe, porte-parole de Binance, a affirmé à Reuters que les comptes détenus à la Silvergate Bank n’étaient pas destinés à recevoir les dépôts des utilisateurs, mais plutôt à faciliter leurs achats d’actifs.

De son côté, Patrick Hillman, responsable de la communication chez Binance, a réagi au rapport en le qualifiant sur Twitter « d’article débordant de théories du complot ». Il a également souligné que Binance conserve les fonds des utilisateurs et des entreprises sur des registres complètement séparés.

Binance continue donc d’être la cible des attaques des médias. Reuters n’en est pas à son coup d’essai, le média ayant également accusé la plateforme d’échange d’être impliquée dans des affaires de financement de terroristes. Enfin, comme si cela ne suffisait pas, Binance est aussi accusée d’avoir aidé des Russes à contourner les sanctions imposées par les États-Unis. L’entreprise de CZ continue d’avancer la tête haute, comme elle l’a toujours fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *