CZ, l’ex-PDG de Binance s’en sort avec 4 mois de prison, le DOJ sous le choc ! 

Le tribunal de Seattle a rendu son verdict dans l’affaire Changpeng Zhao, cofondateur de Binance, accusé d’avoir enfreint les lois anti-blanchiment américaines. Malgré les demandes des procureurs pour une peine de 36 mois, le juge a opté pour une sentence plus clémente de 4 mois d’emprisonnement.

Changpeng Zhao va passer 4 mois en prison au lieu des 36 demandés par les procureurs ! 

Le procès tant attendu de Changpeng Zhao, s’est conclu ce mardi 30 avril par une décision qui a surpris plus d’un observateur. Alors que les procureurs fédéraux réclamaient une peine de 36 mois de prison assortie d’une amende de 50 millions de dollars, le co-fondateur de Binance s’en sort finalement avec une condamnation à seulement 4 mois d’emprisonnement.

Pourtant, les charges retenues contre CZ étaient loin d’être anodines. Outre les violations des règles anti-blanchiment, il était accusé d’avoir bénéficié des revenus issus de rançongiciels. Des méfaits pour lesquels il avait plaidé coupable en novembre 2023, acceptant de payer 4,3 milliards de dollars à titre de règlement.

Dans une lettre adressée au juge avant l’audience, CZ a présenté ses excuses pour ses mauvaises décisions dans la gestion de Binance, promettant de ne plus jamais avoir affaire à la justice et mettant en avant ses activités philanthropiques.

Cette reconnaissance a visiblement suscité la clémence du juge Richard Jones. Ce dernier a certes reproché à Zhao d’avoir privilégié la croissance et la rentabilité de Binance au détriment du respect des lois américaines, mais il a aussi reconnu l’absence de preuves attestant que CZ était informé des activités illégales au sein de son exchange, ainsi que sa volonté d’assumer ses responsabilités.

Une peine trop clémente ? des critiques acerbes des procureurs

Sans surprise, cette peine jugée trop clémente a suscité l’ire des procureurs en charge du dossier. Kevin Mosley a ainsi martelé que les violations de Zhao étaient intentionnelles et non de simples erreurs, l’accusant même de vouloir « tuer l’industrie de la crypto ». Sa collègue Tessa a pour sa part insisté sur la nécessité d’une incarcération plus longue.

Sur les réseaux sociaux, les réactions sont partagées. Si certains soutiennent CZ, d’autres s’interrogent sur la clémence du tribunal en comparaison avec la peine infligée à Sam Bankman-Fried, fondateur de FTX, qui a été condamné à 25 ans de prison dans un dossier, presque similaire. 

Le jugement rendu dans l’affaire Changpeng Zhao met un terme à une saga judiciaire qui aura captivé le monde de la crypto pendant de longs mois. En dépit de la gravité des accusations portées contre le co-fondateur de Binance, la relative clémence dont a fait preuve le tribunal risque de déclencher une vive polémique qui ne manquera pas de raviver les débats au sein de la communauté cryptos.