L’Autorité de Régulation des Actifs Virtuels (VARA) de Dubai pose les bases de la réglementation crypto !

Les dirigeants de l’Autorité de régulation des actifs virtuels (VARA) de Dubai révèlent une approche pragmatique révolutionnaire en matière de crypto, établissant des règles complètes pour les fournisseurs de services d’actifs virtuels (VASP). Que cela implique-t-il pour les entreprises de l’industrie blockchain et crypto?

VARA trace la voie vers un précédent mondial à suivre pour la conformité crypto

L’Autorité de Régulation des Actifs Virtuels (VARA) de Dubai a récemment publié des lignes directrices complètes sur la réglementation crypto, établissant des règles de jeu équitables pour les Fournisseurs de Services d’Actifs Virtuels (VASP) opérant dans l’émirat.

Les dirigeants clés de VARA ont révélé l’approche « pragmatique » adoptée par Dubai pour réglementer la crypto, une approche que le reste du monde observera attentivement.

Créée il y a moins d’un an, la VARA a rapidement formulé un cadre réglementaire solide pour l’industrie naissante de la crypto. Ses lignes directrices comprennent 12 livres de règles couvrant tous les aspects des activités liées aux actifs virtuels, des services de courtage et de conseil jusqu’aux offres de jetons. VARA a adopté une approche progressive, d’abord en imposant l’enregistrement obligatoire des VASP, puis en exigeant des licences pour les activités à risque plus élevé.

Ces exigences imposent une affirmation claire : Dubai accueille la crypto, mais avec des garde-fous stricts. L’Autorité de régulation des actifs virtuels (VARA) veille à ce que seules les entreprises dignes de confiance opèrent dans l’émirat afin d’inspirer confiance aux consommateurs et aux investisseurs.

Contrairement aux préjugés, ce n’est donc plus le far west comme aux premiers jours où la réglementation n’existait pas encore. Mais alors comment s’installer lorsqu’on est un entrepreneur ou une entreprise crypto?

Découvrez l’importance des zones franches spécialisées en crypto à Dubai

Dubai mise également sur les « Zones de Développement Spécial » (SDZ) dédiées aux actifs virtuels, notamment le Centre Financier International de Dubai. Ces zones franches offrent aux pionniers de la crypto la possibilité d’expérimenter dans un environnement réglementaire sécurisé, tout en bénéficiant d’une supervision attentive.

Pour la VARA, les SDZ sont des laboratoires vivants, fournissant des données cruciales pour affiner les politiques crypto. De plus, pour les entreprises, ces zones offrent un terreau propice au développement de produits avant leur lancement à grande échelle. Cette relation symbiotique, avec d’un côté des zones franches spécialisées et de l’autre un organisme de régulation collaboratif, est ce qui caractérise Dubai.

Cette approche tranche par exemple avec l’approche dans l’Union Européenne où la régulation semble être la priorité au détriment de l’innovation et de l’entrepreneuriat. Dubai va-t-il sortir d’ici 2030 comme l’un des leaders internationaux de cette transformation technologique dont la blockchain est pivot ?

Virtual Assets Regulatory Authority VARA Logo 2023 Autorite de regulation des actifs virtuels - Coinpri
Logo de la VARA à Dubai

Vers une expansion dans les secteurs émergents à Dubai grâce à l’Autorité de Régulation des Actifs Virtuels

Alors que les premières réglementations de VARA portent sur les activités de base liées aux cryptos, l’attention se tourne désormais vers des domaines de niche à croissance rapide comme la Finance Décentralisée (DeFi) et le metaverse.

La VARA s’efforce de connecter ces secteurs innovants avec l’écosystème crypto plus vaste, en accord avec la stratégie ambitieuse de Dubai pour le métaverse. L’objectif est de favoriser le développement de plus de 1000 entreprises métaverses d’ici 2030.

En adaptant les politiques aux spécificités uniques de la DeFi, des NFT et d’autres innovations révolutionnaires, tout en encourageant l’interopérabilité, VARA ambitionne de faire de Dubai un pivot mondial pour toutes les facettes émergentes de l’économie numérique.

Conclusion

Avec son approche équilibrée, évolutive et collaborative, Dubai est sur le point de devenir un leader mondial en matière de réglementation crypto. Guidées par l’exemple de VARA, d’autres juridictions pourront s’inspirer de la manière dont l’émirat encourage l’innovation responsable et se positionner également sur ce marché dynamique.

Suite à cette initiative pionnière, l’Autorité de Régulation des Actifs Virtuels va-t-elle devenir une référence internationale en termes de conformité ?