Le scandale FTX s’étend à la famille Bankman, les parents risquent aussi la prison

Le scandale FTX prend une nouvelle dimension : les parents de Sam Bankman-Fried sont désormais dans la ligne de mire. Joseph Bankman et Barbara Fried font face à des accusations de financement politique illégal. Ils auraient utilisé abusivement 100 millions de dollars des fonds clients de la plateforme dans des campagnes politiques, plongeant ainsi la famille entière dans une tourmente judiciaire sans précédent.

La famille Bankman au cœur d’un scandale

Les parents de Sam sont encore une fois mêlés dans l’affaire FTX. Selon des courriels révélés par le Wall Street Journal, Joseph Bankman et Barbara Fried, parents du fondateur de FTX, auraient joué un rôle central dans la gestion de plus de 100 millions de dollars de contributions politiques. Ces fonds, soupçonnés de provenir des comptes clients de FTX, auraient été utilisés pour influencer les élections de 2022.

Joseph Bankman, père de SBF, serait directement impliqué dans les stratégies de financement politique. Sa participation active à ce que David Mason, ancien président de la Commission électorale fédérale, qualifie de « système illégal de donateurs de paille », pourrait le conduire devant les tribunaux.

Barbara Fried, mère de SBF et cofondatrice du super PAC Mind the Gap, aurait quant à elle dirigé des fonds vers des causes progressistes. Le frère de Sam, Gabriel Bankman-Fried, n’est pas en reste, ayant apparemment orienté des dons vers des initiatives de prévention des pandémies.

Des implications juridiques potentiellement lourdes

L’implication présumée de la famille Bankman-Fried dans ce scandale pourrait entraîner de sérieuses conséquences juridiques. David Mason souligne que les actions de Joseph Bankman pourraient donner lieu à des poursuites directes en vertu des lois sur le financement des campagnes électorales.

Les preuves contenues dans les courriels laissent penser que Joseph Bankman était conscient de l’illégalité du système mis en place. Cependant, un porte-parole de Joseph Bankman a nié toute connaissance de violations des lois sur le financement des campagnes.

Cette affaire s’inscrit dans la lignée des démêlés judiciaires liés à FTX. Récemment, Ryan Salame, ancien codirecteur général de FTX Digital Markets, a écopé de 7,5 ans de prison pour exploitation d’une entreprise de transmission de fonds non agréée et fraude en matière de financement de campagne électorale.