Scandale de Ponzi entraîne Binance dans la tourmente au Brésil

Un comité du Congrès brésilien a réclamé des poursuites pénales à l’encontre du PDG Changpeng Zhao et trois hauts responsables de Binance, sur la base d’accusations de gestion frauduleuse et de vente illégale de titres.

CZ et Binance épinglés par des allégations frauduleuses au Brésil

L’année 2023 continue d’être particulièrement difficile pour Binance et ses hauts dirigeants, qui font actuellement face à des poursuites dans certains États. Un comité du Congrès brésilien a récemment préconisé des actions légales à l’encontre du PDG de Binance, Changpeng Zhao surnommé « CZ« , ainsi que trois autres dirigeants de la société. En effet, une enquête remet en cause CZ avec des accusations de pratiques pyramidales – autrement dit un ponzi – au Brésil.

Dans un rapport final de 500 pages publié le 10 octobre, ce comité, sous la direction du député Ricardo Silva, a accusé CZ et les responsables locaux de Binance de diverses infractions, notamment de pratiques de gestion frauduleuses, des opérations non autorisées et la négociation de titres non enregistrés. 

Ces accusations suggèrent que le CEX (Centralised Exchange), ainsi que Zhao et d’autres dirigeants, ont mis en place un réseau complexe d’entités juridiques, principalement contrôlées par Zhao, apparemment dans le but d’éviter la conformité légale plutôt que de servir des objectifs commerciaux légitimes.

Le comité préconise que le ministère public brésilien enquête sur les opérations de Binance

Suite à ces accusations, ce comité, composé de 28 législateurs de la chambre basse du Congrès national du Brésil, a recommandé que le ministère public fédéral mène une enquête approfondie sur toutes les opérations de Binance au Brésil, en mettant l’accent sur des infractions potentielles telles que l’évasion fiscale, le blanchiment d’argent, le financement du crime organisé et du terrorisme. 

De plus, il a suggéré que la Commission brésilienne des valeurs mobilières et des changes (CVM) examine de près la vente de produits dérivés par Binance. Le CEX semble exprimer son engagement à collaborer avec ce comité et les autorités locales au Brésil pour résoudre ces questions.

Outre les accusations contre Binance, le rapport a suggéré la possibilité d’engager des poursuites contre 45 autres individus qui sont suspectés d’être impliqués dans des activités criminelles, dont bon nombre ont des liens avec diverses entreprises de crypto, y compris la société de voyage 123milhas… Affaire à suivre !