La SEC Réprimande SC2 pour des NFT Non Enregistrés

La SEC, l’autorité de régulation des marchés financiers aux États-Unis, a pris des mesures légales à l’encontre de Stoner Cats 2 LLC, accusant l’entreprise d’avoir vendu des NFT sans s’être conformée aux règlements en vigueur. En conséquence, Stoner Cats 2 LLC sera contrainte non seulement de détruire tous ses NFT, mais également de verser une amende d’un million de dollars.

SC2 sous le feu des projecteurs de la SEC après la vente de NFT non enregistrés

La montée fulgurante des jetons non fongibles (NFT) suscite de vifs débats et attire l’attention de nombreux acteurs. Cette innovation, bien qu’enthousiasmante, commence aussi à être scrutée par les autorités réglementaires.

Stoner Cats 2 LLC (SC2), célèbre pour sa série web, se trouve actuellement dans l’œil du cyclone. L’entreprise est poursuivie par la Securities and Exchange Commission (SEC) pour avoir prétendument procédé à une offre de titres d’actifs crypto non enregistrée à travers la vente de NFT.

Pour financer leur série animée intitulée « Stoner Cats », SC2 aurait levé environ 8 millions de dollars en juillet 2021 en mettant en vente plus de 10 000 de ces jetons, chacun au prix d’environ 800 $. Étonnamment, tous les NFT ont trouvé preneur en seulement 35 minutes.

SC2 contraint de cesser ses activités et de payer une amende conséquente

La SEC a indiqué que la campagne promotionnelle des NFT de SC2 a mis en avant les avantages potentiels de la possession de ces actifs, notamment la possibilité de les revendre sur le marché secondaire.

Le régulateur a étudié de près la situation et a conclu que SC2 avait mis en place un système permettant à l’entreprise de percevoir une commission de 2,5 % sur chaque transaction de NFT sur le marché secondaire. Cette stratégie, ainsi que d’autres aspects de leur campagne marketing, ont amené la SEC à considérer l’offre de SC2 comme une vente de titres.

Plutôt que de contester ou d’admettre les allégations de l’organisme, SC2 a décidé de coopérer en acceptant une ordonnance de cessation et d’abstention, accompagnée d’une amende de 1 million de dollars, ainsi que la création d’un fonds dédié à l’indemnisation des investisseurs concernés. De plus, ils se sont engagés à détruire tous les NFT en leur possession.

Dans la bataille sans merci de la SEC contre le secteur crypto, aucune entreprise n’est épargnée. Gary Gensler ne semble pas prêt à abandonner avant d’avoir vu toutes les entreprises plier.